1wLocmiquelic, mardi 14 août 2018. Blandine et Clémentine sont arrivées. C'est chouette, les retrouvailles !

0wLa météo est très maussade : " très nuageux à couvert ", dirait madame Kiki sur le canal 63. Pas de vent le matin, une bonne brise l'après-midi. Nous allons donc faire un tour à Port-Louis à pied, car la mer est basse. Le sable est remplacé par des miliers de coquillages. Arrivés à Port-Louis, balade dans la ville, direction "Denigot", LE pâtissier-glacier du lieu ! De retour à Locmiquelic, c'est notre ami Franck et son Sun Fast 36 qui nous rejoignent pour un dîner à bord de Kalinka.

2w

3wLes filles s'installent cette fois dans la grande cabine avant. Elles se relèvent peu de temps plus tard, car nous voyons le feu d'artifice de Larmor Plage !

4wMercredi, nous faisons cap sur Groix, toujours pas de vent. Visi très moyenne.

5w

6wQuelques dauphins viennent nous réveiller dans nos rêveries.

7w

8wA Groix, notre place "SNSM" est prise, nous allons donc aux bouées. A nos côtés l'Actual 46 de Pierre et sa petite famille avec un ami de Blandine de Quimiac, Benoît, et sa petite famille également. Pierre parle voyage et préparation de bateau avec François car ils partent vers le sud l'année prochaine (Afrique).

9wAvant le déj, j'emmène Clémentine, Alix et Loden se baigner dans la petite crique à l'ouest du port. L'après-midi, petite rando jusqu'à la plage de Mené. L'eau n'a jamais été aussi chaude à Groix ! Pourtant, habituées à l'eau froide de cette île, les filles ont pris leur shorty.

10wMercredi 15 août, pas de fête ni de feu d'artifice. Repos. Jeudi dans la matinée, nous quittons Groix sous voile. Mer belle, vent 2 à 3 B. Largue. Kalinka défile les milles tranquillement. Chacun s'occupe comme il veut. Pêche à la traine, brossage de Loden, poupée, DJ (Alix et Clém écoutent à fond les compils des Inrocks), manger...

11w

12w

13w

14w

15wEnfin Belle-Ile et sa Pointe des Poulains se profilent. Nous arrivons devant le port de Palais vers 16h et restons en mouillage d'attente jusqu'à 19h45, heure d'entrée des bateaux dans le bassin à flot de la ville. Durant cette attente, Blandine, Clémentine, Alix et moi (et Loden) allons faire un tour à terre, grâce au personnel du port qui vient nous chercher. Le temps d'une bonne glace ! Car il se remet à faire chaud...

16wCalés en attente le long de l'écluse, nous regardons le Goulphar sortir sous nos yeux, puis le Taillefer entrer. Nos petits caboteurs ne chôment pas en plein été. Demain, ce sera lepétrolier Anatife. La soirée sera bien agréable car le ciel s'est enfin dégagé. L'entrée dans le bassin à flot est tranquille car les placeurs nous réservent une bonne place, cool ! Le soir, le bassin sera archi plein, on passerait de bateaux en bateaux d'un quai à l'autre. La soirée est à peu près calme malgré les bruits de la ville auxquels nous sommes peu habitués, nous, habitats du Lany...

17w

18wVendredi, nous allons en bus jusqu'à Bordardoué et prenons le sentier jusqu'au mouillage du gros rocher, où une jolie plage nous accueille pour l'après-midi. La mer est basse, idéal pour ramasser des coquillages et des petits morceaux de coraux dont les filles rafolent.

19w

1w

2w

3w

4wBalade retour jusqu'à Palais... enfin presque, car une flemme nous pousse à faire du stop. Une voiture s'arrête mais ne peut prendre que trois personnes. François grimpe avec les deux filles. La voiture suivante m'emmène presque aussitôt avec Loden par une route plus rapide et me dépose directement au bateau ! J'ai gagné !

5w

6wAu fond Hoëdic, et plus bas l'une des nombreuses fortifs de Belle-Ile, en l'occurence, une réserve d'eau douce pour avitailler les bateaux en relâche.

7w

8w

10wCi-dessus, collection de coraux de Clémentine exposée à bord de Kalinka. Nous rendons visite à mon amie Valérie qui a ouvert il y a déjà un an déjà une superbe galerie d'art contemporain à Belle-Ile. N'hésitez pas à vous y rendre, Valérie saura vous accueillir. Et en ce moment, on y voit le travail de Clément, c'est formidable !

ATELIER GALERIE VALÉRIE GAUTIER - Atelier Galerie Valérie Gautier

EN CE MOMENT Depuis une vingtaine d'années, Clément BORDERIE cherche à travers son travail à déchiffrer l'écriture du temps. Rendre visible l'invisible. Il s'agit au départ de mettre en place un dispositif permettant de capter sur un médium adéquat - la toile - les effets de particules construisant l'identité d'un environnement.

http://ateliergalerievaleriegautier.fr

De retour sur Kalinka, les filles, crevées, dînent de crêpes-galettes comme de vraies princesses (n'est-ce pas Sa Majesté ?). Et nous dînons, François, Blandine, Valérie et moi tranquillement ensuite.

9wSamedi 18 août. Sortie de Palais le matin, direction Houat, où nous arriverons sous la canicule (encore !)

11w

12w

13w

14wCi-dessus, de jolis bateaux, notamment le blanc le "Sea Cloud II", qui navigue habituellement aux Antilles.

15w

1w

2w

3w

4wLa plage de Houat est encombrée (enfin pas la plage, mais plutôt le mouillage). J'estime le nombre de bateaux à 170 ! Alors le soir venu, après le coucher du soleil, on peut admirer le scintillement des feux de mouillage. Le lendemain, nous ferons une balade au village, et un peu de plage avant de remonter à bord direction Piriac. Entre temps, Myriam, venue par la navette de La Turballe, nous rejoint pour la journée.

5w

6w

7wUn chateau de sable original bâti par des adeptes de la Planète des singes ?

8w

9wNavigation retour à l'heure du dej car la porte de Piriac ferme en fin d'aprem. En chemin, nous fêtons l'anniversaire de Blandine ! A l'arrivée, c'est toujours la canicule et les filles vont se baigner près du port dès qu'on arrive. Puis c'est l'heure de la traditionnelle barbe à papa de la fin des vacances. C'est aussi le dernier jour de Clémentine à bord...

1w

 

20180819_165802_resized

20180819_172054_resizedLundi, nous récupérons notre voiture et déchargeons le bateau. Mardi, nous embarquons Maëlle pour la dernière navigation Piriac-Foleux. Une légère brise nous emmène rapidement vers la Vilaine en quatre bords de près, et fait voler les robes ! Puis c'est la pétole, la baignade en mer et l'entrée en Vilaine au moteur. C'est sous une forte canicule que nous passerons le barrage et remonterons jusqu'à Foleux.

2w

3w

4w

5w

6w

7wEt là, surprise, c'est Koupaia (l'ancien bateau de François construit pas ses soins) qui nous attend. Où plutôt, il attend sa mise à terre au chantier de Foleux. Mathieu et Gladys, ses propriétaires ne sont pas là mais ils nous donnent des nouvelles par téléphone. Ca fait plaisir de voir qu'ils bichonnent Koupi !

8wNotre bouée est prise par Tahoma (grand et beau catamaran construit par Thierry et Isabelle) qui est revenu après deux ans de long périple. Peu importe, nous prenons une place au ponton et pendant que nous rangeons le bateau, les filles... et Loden vont se baigner dans la Vilaine (il fait plus de 30° et l'eau est à 24,5°), l'occasion de tester les beaux sanitaires tout neufs de Foleux.

10w

11wCi-dessus, notre Kalinka au premier plan et Koupaia relooké en blanc et rouge au bout de la rangée ! Kalinka devrait retrouver sa bouée en fin de semaine.