Nous avons quitté Concarneau, doublé la petite pointe de la Jument puis passé la pointe de Trévignon en ayant soin de contourner les Dragons (de beaux récifs). Puis nous laissons l'île Verte à babord et pénétrons dans la baie en évitant le danger isolé des Cochons. Que de jolis noms ! Face à nous deux estuaires côte à côte. Vers le NW, c'est l'Aven avec Port Manec'h à l'embouchure. Vers le NE, c'est la rivière du Belon, plus étroite et réputée plus difficile d'accès, en raison d'une barre qui peut se former dans certaines conditions de vent contre courant et du peu de fond en dehors du chenal, qui n'est pas balisé.

20180808_145234_resized

1wAvant l'entrée dans le Belon, nous apercevons la plage de Kerfany. Le plan d'eau offre un joli spectacle de dériveurs des écoles de voile des deux sites face à face.

2w

3w

4wNous longeons les bords de la rivière, en suivant les lignes de mouillage qui nous servent de guide quant aux profondeurs. François connaît le chemin car il est déjà venu plusieurs fois avec Koupaïa. Par sécurité, nous avons choisi d'arriver aux alentours de la pleine mer.

5w

6wNous apercevons les premiers bateaux du port du Belon et sommes accueillis par Caroline, responsable du port pour l'été, bientôt rejointe par Gilbert, ancien responsable du Port du Belon pendant 24 ans. Tous nous nous aident à nous amarrer avant-arrière à de belles tonnes réservées aux grands bateaux. Les bateaux de moins de 12 m peuvent en effet s'amarrer à une ligne de mouillage un peu plus en amont, plus près des quais. A nos côté un Amphitrite tout restauré par son propriétaire Alain, qui habite son bateau ici à l'année. Chef d'entreprise, il a fondé Ty Boat (vente d'articles nautiques sur internet) et apprécie la vie paisible dans le Belon. Nous ferons sa connaissance lorsqu'il rentrera à son bord le soir-même et sympathiserons.

7wUne fois amarrés, nous mettons l'annexe à l'eau et débarquons pour suivre le sentier côtier en direction de l'aval.

Ci-dessous, mouillage de Kalinka (à droite en troisième position, avec son grand mât blanc). Nous crapahutons avec plaisir. Les mouillages ainsi que les parcs à huîtres suivent les méandres de la rivière.

8w

9w

10w

 

11w

12w

13w

14w

15w

16w

17wCi-dessous en arrière plan, l'embouchure de l'Aven et Port Manec'h.

18w

19w

1w

2wLe petit port de Belon est tout simple. Rive droite, deux bâtiments (deux restos) et sur la rive gauche, une capitainerie, une petite halle aux poissons, un restaurant et quelques habitations.

Le soir, notre ami Pascal qui séjourne actuellement dans sa maison du Belon, vient nous chercher au port pour un dîner en compagnie de Corentin et de Michel dans leur jolie maison. Nous dégustons du poisson qu'ils ont acheté aux pêcheurs locaux. Nous ferons de même le lendemain et achèterons une demi bonite succulente.

3w

4w

5w

 

20180808_215242_resizedAh, ah ! La mer a baissé et les annexes sont échouées ! Merci Pascal d'aider François à porter l'annexe (et son moteur !) dans la vase pour qu'Alix, Loden et moi puissions embarquer proprement. Nous irons également nous balader en amont sur la rive gauche (il y a des sentiers partout !!!). La forêt qui borde la rivière y est plus dense et l'ambiance encore plus paisible.

 

20180810_180556_resized

20180810_181141_resized

20180810_181500_resized

20180810_181643_resizedUn pêcheur à la mouche ! Il paraît qu'on peut attrapper des saumons ou des truites. En observant l'eau du bateau, Alix aperçoit quant à elle un hypocampe. Nous le regardons évoluer au fil de l'eau...

6wUne autre escapade nous mène en aval et en annexe à marée basse (deux jours avant la grande marée de 109). Nous admirons d'abord le paysage et constatons l'arrivée progressive de pêcheurs à pied. Qu'à cela ne tienne, on s'y met et nous dégusterons des palourdes à midi. La mer a baissé et nous marchons sur les bancs de sable quasiment à mi-chemin entre les deux rives, car le lit de la rivière n'est jamais au milieu mais passe d'un bord à l'autre. Le beau temps est revenu et il fait (encore !) une chaleur de bête.

7w

8w

9w

10w

11w

12w

13wNous attendons la marée montante et à peine à mi-marée, nous entamons notre descente. Nous croisons un petit pêcheur au niveau du centre de voile du Belon (où Alix rêve de faire un stage l'année prochaine, était-ce là que Sandrine était venue elle aussi il y a quelques années... ?). Voici le large, le vent est un peu frais et orienté sud-ouest. Kalinka cavale à 7,5 / 8 noeuds. Les milles défilent, nous passons devant Doëlan qu'on reconnaît grâce à sa petite maison rose. Pour la première fois, Alix apprécie d'être dehors en navigation au près.

14w

15w

16wNous arrivons à Port-Louis. Le temps s'est gâté comme prévu mais nous apprécions toujours cette escale, surtout sa laverie avec sèche-linge ultra efficace. Deux machines au programme pour dimanche.

20180812_180733_resized

20180812_182947_resized

20180812_183006_resized

20180812_185511_resizedDimanche soir, la mer est haute et la marée importante (109). Les passerelles sont horizontales et le quai principal quasiment submergé. Soirée tranquille, demain, nous irons à Locmiquellic. Nous nous préparerons à recevoir deux invitées de marque : Blandine et Clémentine !