1w

 

Après deux nuits à Lesconil, nous décidons d'aller à Loctudy. J'appelle à la VHF dans le chenal et nous découvrons que le ponton lourd qui accueille les grandes unités (comme Kalinka) est hors service pour tout l'été. Heureusement, ils nous proposent le bout de ponton E qui nous offre certes moins d'animation (le ponton lourd sert d'embarcadère pour l'Ile Tudy et de poste de carburant) mais une très belle vue sur la rivière de Pont-l'Abbé.

Nav Lesconil-Loctudy, Boubou à la barre.

2w

 

L'arrivée à Loctudy nous offre toujours ce paysage de belles villas qui donnent sur la baie.

3w

4w

5w

 

Nous faisons la balade du port jusqu'à l'école de voile par la plage car la mer est basse.

 

6w

 

Nous nous posons dans un petit coin isolé car les chiens ne sont pas toujours acceptés. Ici, nous serons tranquilles. Au programme, baignade géante, l'eau est à 21°.

7w

8w

 

Retour par le même chemin, certaines villas sont somptueuses.

9w

10w

11w

12w

13w

 

Notre place en bout de ponton nous offre une belle vue et un spectacle permanent de sternes criardes.

14w

 

Le lendemain, vendredi, nous refaisons la même balade mais beaucoup plus loin cette fois. Si nous sommes fatigués, nous pourrons prendre un petit bus. Nous préférerons rentrer à pied pas des chemins intérieurs (GR32).

 

1w

2w

3w

4w

 

Le ciel était voilé lorsque nous sommes partis mais le temps s'est levé et il fait (à nouveau) une chaleur accablante.

5w

 

6w

 

Samedi 21 juillet, nous retournons à Lesconil. Alix fait la manoeuvre de port de sortie de Loctudy. Ce soir, c'est la fête du village à Lesconil et nous ne voulons pas la manquer. Nous appelons à la VHF le capitaine de port (même stagiaire que l'année dernière, étudiant en géologie) qui nous garde une place (nous l'avions prévenu il y a deux jours de notre retour aujourd'hui). Et c'est nickel ! Notre place en bas de la passerelle nous attend, à côté d'un OVNI 435. 

 

20180718_215429_resized

 

Le port, vue latérale. Au milieu à gauche, la très grande cale de mise à l'eau qui servait autrefois au (paraît-il) fameux chantier Le Coeur.

 

20180718_170005_resized_1

 

Comme d'hab, nous achetons du poisson, nous baladons sur la côte sauvage, furetons vers la rivière, flânons dans les ruelles et le dernier soir, c'est la fête des travailleurs de la mer, organisée par le parti communiste local. Discours engagé en ouverture, l'internationale en début de concert, une camaraderie ambiante qui rappelle les fêtes de l'huma des années 80's, version maritime. Nous dévorons moules, merguez et frites bien arrosés d'un bon rouge des familles, nous reprenons les refrains des tubes joués par le groupe local, et c'est le coeur léger que nous allons nous coucher... pas trop tard car demain, lever à 5h00 pour notre nav vers la pointe du Raz.

20180721_221859_resized

20180721_221933_resized

20180721_222019_resized