voilier kalinka

26 septembre 2017

Belle fin d'été 2017 en Bretagne

Le 20 août, nous quittons Piriac à 6h45. Nous savourons le lever de soleil, toujours très plaisant en mer (même si nous avons passé la nuit au port !), Kalinka est porté par une toute petite brise.DSCF6772w

DSCF6775wNous mettons le cap sur Belle-Ile, car notre ami Franck sur son Sun Fast 36 Echo Beach est de retour d'Espagne (en solo) et vient d'atterrir dans l'anse de Kerel (côte sauvage de Belle-Ile). Quelques milles avant Hoëdic, nous croisons un banc de dauphins, nombreux et joueurs. Même si nous en avons vu des dizaines de fois, nous sommes émerveillés par le caractère curieux et joueur de ces jolis mammifères marins. Alix est captivée, Loden, énervé, rapidement cantonné dans le carré.

DSCF6780w

 

 

Nous passons au large d'Höëdic, laissant au nord Les Grands Cardinaux (ci-dessous), puis le Charriot (cardinale sud). Nous contournons Belle-Ile par le sud, passant la pointe de kerdonis, Port Andro, Port Maria, puis virons vers l'ouest à la pointe du Skeul.

DSCF6799w

Port Maria (petite anse au pied du village de Locmaria). Nous croisons un couple de marsouins. C'est la deuxième fois cette année. Il semble que ces petits mammifères qu'on ne voyait plus croisent de nouveau dans nos baies. Tant mieux !DSCF6804w

Loden trouve le teck trop chaud, il se fait un petit tapis...

DSCF6810w

L'anse de Kerel est très encaissée et échoue sur une bonne partie. Nous progressons au moteur, effectuons notre petit tour de mouillage afin de repérer les mouillages existants et les hauteurs d'eau. Nous retrouvons Franck et mouillons à côté de lui. Le soir, Valérie (qui réside à Belle Ile) nous rejoint courageusement et nous passons une belle petite soirée. Le lendemain, rando autour de Kérel et baignade extra avec Alix. Nous rejoignons Kalinka à la nage (à mi-marée), cela fait une belle distance et environ 15 minutes de nage (sur la 1ère photo ci-dessous, on aperçoit Kalinka au loin, la photo est prise du sentier). Sur la 2e, Kalinka en gros plan, sur la 3e, la partie de l'anse qui échoue).

IMG_20170820_171045web  IMG_20170820_180424web

IMG_20170820_171054web

Nous quittons Kerel en compagnie de Franck, longeant les grandes falaises de la côte sauvage de Belle-Ile. Son Echo Beach glisse sur l'eau avec seulement quelques noeuds de vent.

DSCF6815w

DSCF6823w

Echo Beach va passer la pointe de Kerdonis.DSCF6830w

Nous prenons la passe de Béniguet et mettons le cap sur Port Haliguen où nous passerons deux belles journées avant de filer vers le Crouesty où Pascal et Corentin nous rejoindront.

DSCF6834w

DSCF6843w

Mercredi 23 août, nous quittons Le Crouesty, laissant à tribord l'entrée du Golfe du Morbihan.
DSCF6848w

DSCF6855w

Le temps est magnifique et nous filons de nouveau à Belle-Ile. En attendant l'ouverture du bassin à flot, nous prenons une bouée d'attente. Le site est magnifique, il fait beau, Corentin se baigne. C'est l'été !

DSCF6860w

DSCF6861w

Nous entrons dans le port de Palais en foin d'aprem et passerons deux nuits bien peinards (les débuts et fins d'été sont bien agréables, car la fréquentation est divisée par trois ou quatre...). Nous prendrons nos bus habituels pour aller à Sauzon, revenir de rando...

DSCF6865w

DSCF6869w

Déjeuner le vendredi "chez Carole" à Sauzon. C'est canicule et il n'y a personne !!! Puis balade jusqu'aux Poulains avec pause plage et baignade à Port Puce.DSCF6877w

DSCF6879w

navDSCF6884w

DSCF6891w

DSCF6893w

DSCF6896w

DSCF6902w

DSCF6905w

Samedi matin, nous quitterons Palais, une fois l'Anatife (pétrolier qui ravitaille l'île) sorti. Son passage de l'écluse est amusant à voir. Le capitaine manoeuvre son engin comme un jeu video, à l'aide d'un simple joystick.

DSCF6906w

DSCF6907w

DSCF6914w

Notre navigation de retour sera chaude et caractérisée par une remarquable pétole. Les garçons (François et Pascal) refusent de mettre le moteur. L'heure est au défi, et nous mettrons trois heures pour passer Béniguet. Après quelques hésitations, nous mettrons finalement le cap sur Arzal que nous atteindrons juste pour la dernière écluse (21h).

Sortie du port de Palais, Corentin à la barre.

DSCF6918w

Coucher de soleil pendant l'éclusage.

DSCF6929w

Nous remontrons la Vilaine le dimanche sous un soleil magnifique (et rentrerons chez nous à Mesquer, le lundi. A l'arrivée, Alix se baignera en compagnie de deux petites filles, elles aussi grandes navigatrices (elles reviennent d'un grand voyage en Norvège) et elles aussi amies d'Eric et Claude de Vahiere (nos amis qui sont basés à Ushuaia) ! Le monde est petit et l'après-midi bien agréable.

Nous rentrerons chez nous à Mesquer le lundi 28 août, une semaine avant la rentrée...

DSCF6933w

fin ete 002w

 

Bilan de l'année 2017

28 escales (ports ou mouillages)

50 nuits au total dont :

. 43 nuitées incluses dans notre passeport escales

. 2 nuitées payantes (Lesconil où nous sommes restés trois jours consécutifs, nous avons donc payé la 3e nuit, et Concarneau qui ne fait pas partie du passport escales

. 5 nuits au mouillage (Glénan, Houat, Odet)

500 milles nautiques parcourus

3 ou 4 maquereaux pêchés à la traine

200g de crevettes à Lesconil

100 g d'éperlans à Sainte-Marine

1 mulet de port à Locmiquelic

mais surtout :

500 milles parcourus...

Voici en images nos navigations :

en 1er la carte globale (avec notre route tracée en bleu)

puis un zoom entre Penmarc'h et Trévignon où nous avons passé du temps

et enfin un autre zoom autour de Belle-Ile et la Baie de Quiberon.

Ce week-end, nous avons désarmé Kalinka, et il s'apprête à passer l'hiver à sa petite bouée de Foleux.

nav1

Zoom : de la pointe de Penmarc'h à la Pointe de Trévignon.

nav2 copie

Belle-Ile et la Baie de Quiberon.

nav3 copie

 

 

 

Posté par voilierkalinka à 09:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 août 2017

Août, un petit air de septembre...

DSCF6615wAlors que Laure, Cyril et les jumelles filent aux Glénan, nous allons à Locmiquelic afin de laisser à ma côte le temps de se remettre. La marina est toujours aussi tranquille et il y a toujours de la place. Le jour suivant, nous décidons de partir nous aussi aux Glénan. : petite navigation tranquille avec peu de vent mais plusieurs bancs de dauphins qui agacent beaucoup Loden. 

DSCF6617wNous longeons Groix.

DSCF6618w

 

Et c'est la pétole de midi.

DSCF6624w

Tentatives de pêche.

DSCF6628w

DSCF6626w

 

Rencontre avec Pen Duick (au moteur lui aussi).DSCF6633w

DSCF6635w

 

Alix à la manoeuvre.DSCF6638w

 

Retrouvaille avec les jumelles et leur Placebo. Il fait beau et nous irons nous baigner à la jolie plage de Sainte Marine (à l'extérieur de l'estuaire de l'Odet).DSCF6649w

DSCF6650w

DSCF6651w

 

Départ de Sainte-Marine pour Loctudy, c'est venteux mais nous n'avons que quelques milles à parcourir.DSCF6656w

DSCF6659w

DSCF6669w

 

A l'arrivée à Loctudy, la capitainerie nous annonce en VHF qu'aucune place n'est disponible avant 15h, le port accueillant la route de l'amitié, un rallye qui rassemble pas moins de 100 bateaux. Le vent se lève, il est 13h et nous attendrons à l'entrée du port (aucun abri acessible) que la flotille soit sortie. Nous effctuons des allers-retours dans le chenal et admirons certains bateaux.DSCF6672w

DSCF6676w

 

En face de Loctudy, l'île Tudy.DSCF6677w

DSCF6684w

DSCF6685w

DSCF6688w

DSCF6689w

 

Alix et Loden ont trové un coin confortable sur le panneau de descente à l'abri du pare-brise et de la capote.DSCF6693w

 

A Loctudy, nous partons en balade dans la rivière. François remonte en annexe et nous trois (Alix Loden et moi) à pied.DSCF6694w

DSCF6698w

DSCF6701w

DSCF6703w

 

Retour le soir à Loctudy où les couleurs sont toujours aussi belles, d'autant que le ciel est de plus en plus chargé.DSCF6704w

DSCF6705w

 

Le lendemain, nous nous promenons à pied sur le port de pêche et dans le vieux village, poussant jusqu'à la petite plage qui accueille un club de voile très dynamique.DSCF6709w

DSCF6713w

DSCF6714w

DSCF6717w

DSCF6724w

DSCF6731w

DSCF6739w

DSCF6741w

 

Retour à la marina et tentatives de pêche sous le crachin.DSCF6746w

 

Le lendemain matin, départ à 7h30 en direction de Belle-Ile (nous ferons un stop de quelques minutes à Sauzon et repartirons aussitôt pour Houat, le clapot du mouillage étant décidément peu accueillant). Notre Trinidad avance à vive allure vent arrière, nous ferons une pointe à 10,5 noeuds, toutes voiles dehors.DSCF6756w

 

Placebo et les jumelles nous rejoignenjt à la grande plage de Houat, bien abritée des vents d'ouest. Programme habituel : balades, baignades, petit tour au village, apéros, dîner...DSCF6763w

 

Le samedi 12 août, nous quitterons Houat à 8h et arriverons à Piriac très rapidement (l'entrée dans le port est aisée car la mer est encore haute).boubou 006w

 

 

La semaine prochaine, Alix sera à son mini camp, je travaillerai à la maison et François repartira en mer vers (Houat ?) avec des amis et ses soeurs.

Posté par voilierkalinka à 16:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 août 2017

Bretagne Moite & Chandail

DSCF6527w

 

Même si nous sommes dans un flux de vent de sud ouest, celui-ci reste soutenu, les coefficients de marée sont plus forts mais surtout la pluie est annoncée pour plusieurs jours. Nous décidons de repartir vers l'est, direction Kernével, la marina de Larmor-Plage à l'entrée de la rade de Lorient. François prépare le frein de bôme au cas où le vent remonte vers l'ouest et que nous passions vent-arrière. Mais le vent reste sud ouest et Kalinka file à vive allure au travers à plus de 8 noeuds de moyenne, dépassant régulièrement les 9 noeuds. Nous longeons les îles Glénan, la mer est calme sous le vent des îles et restera ainsi jusqu'au bout. Le paysage défile, la mer est moins forte, c'est vrai que nous nous sommes éloignés de la pointe de Penmarc'h... C'est une navigation magnifique de quarante milles.

Nous abattons devant Groix et finissons notre sous génois seul afin de ralentir un peu notre joyeux Trinidad pressé d'arriver. A Kernével, Kalinka est confortablement amarré au ponton lourd décoré de coquilles de moules éclatées (pas bon pour les pieds ni pour les coussinets), résultats des exploits de goélands qui lâchent volontairement leur proie d'une certaine hauteur afin qu'elles se brisent pour en dévorer ensuite le contenu. Pas intérêt à être dessous. Au pied des pilônes, de drôles de bruits de mulets intriguent Loden qui n'est pas très à l'aide avec les bruits de passerelles métalliques. Afin d'assurer son équilibre et de prévenir les éventuels assauts de prédateurs, il n'est pas rare de le voir le regard fixé sur un coin sombre, fléchi sur ses quatre pattes, bref, aux aguets. Ce chien est décidément aussi drôle en bateau qu'à terre.

DSCF6530w

DSCF6531w

DSCF6536w

 

Premier petit tour à terre, il ne fait pas chaud et le ciel est franchement gris. Kernével est une très grande marina située à l'entrée ouest de la rade de Lorient. Côté mer, quelques criques précèdent les plages de Larmor-Plage. Côté rade on aperçoit la base sous-marine qui accueille désormais le pôle course et le musée Tabarly.

La capitainerie de Kernével est bordée de petits cafés restos et de quelques jolies demeures dont l'une abrite un café avec une terrasse/jardin vue sur mer. Nous nous y précipitons.

DSCF6538w

DSCF6544w

DSCF6550w

 

Lorsqu'un cargo arrive, un bateau pilote va au devant de lui à l'entrée de la rade. Un pilote (spécialiste local en matière de navigation dans la rade et le port de Lorient) monte à bord et prend les commandes du navire. Même chose lorsque le cargo quitte la rade.

DSCF6553w

DSCF6557w

 

Nous profitons de cette escale à Kernéval pour faire une balade à vélos (prêtés par la capitainerie) pour un avitaillement. L'après-midi, Alix et moi partons en expédition en bus (tickets offerts par la capitainerie !), direction Décathlon, pour y aheter une paire de bottes... de cheval ! Il semble que le temps s'humidifie en effet et Boubou n'a aucune paire de bottes. Ce sera donc un problème résolu.

Le lendemain, le temps étant maussade, nous gagnons Port-Louis, sa citadelle, sa marina et son tout nouveau Pôle Voile classique. Une balade à la plage l'après-midi, baignade pour tout le monde et retour au bercail.

DSCF6565w

DSCF6567w

DSCF6569w

 

Il fait très doux. Le ciel est chahuté mais une amélioration est annoncée et nous décidons d'aller à Groix. Nous sommes en semaine et nous avons ainsi une chance d'avoir l'une des deux (seules) places au ponton "SNSM" à l'entrée du port. Les places au catway sont en effet limitées aux bateaux de <12 m, et les places aux bouées dans l'avant-port sont particulièrement inconfortables à cause de la houle qui entre et du fait que si vous arrivez tôt, vous vous trouvez "enfermés" dans un indémêlable méli mélo de bateaux  (inutile de vouloir partir tôt le lendemain, si vous êtes "libérés à 12h, vous pouvez crier victoire).

Bref, le départ pour Groix est prévu le lendemain matin. Mais le soir même, je trébuche dans le cockpit et me casse une côte, aïe ! tant pis, nous partons quand même. C'est le soir suivant que la douleur se manifestera véritablement.

DSCF6574w

 

Sortie de la Rade. Arrivée d'un cargo qu'un petit remorqueur va prendre en charge. Il le poussera gentiment dans la rade en passant à une centaine de mètre de nous dans le chenal. Tant mieux, nous on adore voir les cargos !

DSCF6584w

DSCF6586w

DSCF6587w

 

Nous appelons la capitainerie de Groix qui nous confirme que "notre" place est libre au ponton SNSM. Nous nous amarrons en compagnie de Christiana, un joli bateau traditionnel norvégien (ancien bateau de sauvetage d'après son équipière qui parle un peu le français). Propriété de trois frères norvégiens, qui se succèdent dans l'année aux commandes du navire, Christiana a effectué durant deux ans un beau voyage ralliant l'Espagne, avec un retour cette année pour la Norvège, via l'Irlande, l'Ecosse (canal calédonien), et les îles Féroé bien sûr... Nous sympathisons (un peu) car le Norvégien n'est pas bavard (du tout). N'empêche que nous rencontrons sans cesse des voyageurs. La taille de Kalinka (14,15 m) y est sans doute pour quelque chose, car nous sommes souvent amarrés à proximité des autres grands bateaux. Mais surtout, François a l'oeil et détecte à 10 milles les bateaux équipés pour le grand voyage. Et il y en a beaucoup !

DSCF6590w

DSCF6592w

 

Baignade l'après-midi (pour Alix et Loden seulement, car ma côte se fait de plus en plus sentir) dans notre petite crique à l'ouest du port. Il fait un temps magnifique. Retour au bateau quand soudain, surprise, les jumelles ! Lucie, Camille, et leurs parents, Laure et Cyril, nous interpellent sur les pontons. Leur Placébo est amarré aux bouées dans l'avant-port. Le temps se couvre et les activités s'adaptent. Pour ma part, je ne quitte plus ma banquette de carré. Trois filles sur la bôme de Kalinka !

DSCF6594w

DSCF6598w

 

Le lendemain, Placebo et Kalinka vogueront ensemble jusqu'à Port-Louis. Ce n'est toujours pas du vrai beau temps, alors autant se caler dans un petit port confortable. Les filles vont d'un bateau à l'autre, nous aussi d'ailleurs, Loden est promené et baigné. La côte se consolide, c'est l'essentiel. Lorsque Placébo quittera Port-Mouis pour les Glénan, nous bougerons pour Locmiquelic en attendant que la côte soit bien remise et que le beau temps s'installe. Il faut dire que nous avons collectionné les ciels couverts et autres grains... Vive la Bretagne "moite & chandail".

A l'arrivée à Locmiquelic, chacun vaque à ses occupations : Loden quant à lui lêche les hublots avec application. Une fois sa mission accomplie, le crachin aidant, il se plante sur sa petite marche en attendant qu'une bonne âme attendrie accepte de le descendre dans le carré où il puisse faire une bonne sieste dans son lit calé sous la table : coucouche panier papattes en rond. Emmener un chien en croisière en voilier n'est pas compliqué. Il s'occupe tout seul et profite de ses maîtres beaucoup plus souvent que d'habitude.

DSCF6600w

DSCF6608w

 

Sur les pontons de Locmiquelic, Alix pêche avec son lancer, suivant les conseils d'un amateur averti de Groix, et pêche rapidement un énorme mulet. Trop fière ! Seule sur le ponton, elle appelle "s'il vous plait, quelqu'un peut m'aider ?", un groupe d'ados détourne le regard en ricanant, mais un monsieur à bord de son voilier, Dune, un Centurion 37, lui vient en aide. Sympa. Plus tard, Loden appréciera également cet équipage, surtout leur belle cockerette chocolat, dont Loden tombe rapidement amoureux. Il sera même invité à bord.

DSCF6609w

 

Posté par voilierkalinka à 12:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 juillet 2017

La conquête de l'ouest. Fin juillet 2017

Dernier jour à Sainte-Marine où nous faisons la connaissance de Jocéphile, un Phil 43, bateau moderne en contreplaqué construit par son propriétaire dans son jardin à Montfermeil en région parisienne. En compagnie de son épouse et de leurs deux enfants, Hadrien et Mathilde, ils sillonnent la région avant de partir en août direction les Canaries puis les Antilles...

Le vent étant toujours nord-ouest, impossible de passer le ras de Sein pour le moment et nous décidons de "re-monter" à Loctudy. Grâce à notre Passeport-escales, toutes ces nuitées sont heureusement gratuites, pourvu qu'on n'en prennent pas plus de deux consécutives, ni plus de cinq en tout par port. Retour donc à Loctudy. Loden va mieux : les multiples balades et randos nous ont valu une expédition en bus à Sainte-Marine jusqu'à Combrit, où un vétérinaire lui a tout de même extrait pas moins de 6 épillets, dont un qui avait créé un abcès, donc six jours d'antibiotiques, qui s'ajoutent aux antibio par gouttes dans les yeux pour traîter une conjonctivite. Le reste de l'équipage se porte à merveille.

Nous profitons de cette journée pour faire un petit avitaillement grâce aux vélos prêtés par la capitainerie. Et visitons Loctudy l'après-midi. Ce village est plein de charme avec un mélange de maisons de pêcheurs et de villas plutôt anciennes. Situé à l'embouchure d'une ria, il bénéficie d'une double orientation et d'un double paysage.

L'église est plutôt austère. Et une expo dans une chapelle adjacente nos apprend que le port de Loctudy s'est développé dans un premier temps grâce au commerce de la pomme de terre bretonne. C'est la pêche à la langoustine qui participera à son renom à partir des années soixante.

DSCF6341w

DSCF6343w

 

Phare de Loctudy vu du pont de Kalinka amarré à Loctudy.DSCF6354w

DSCF6355w

 

Depuis Belle-Ile, François attache l'annexe verticalement car un plaisancier malchanceux (?) a failli nous l'arracher en manoeuvant dans le bassin à flot de Palais. Son étrave s'est accrochée au bout qui tenait l'annexe et a failli tout arracher (seule une poignée a été endommagée : premier petit pb de l'été...).

Le lendemain, nous partons pour Lesconil à l'ouest de la pointe de Loctudy. Tout prêt à vol d'oiseau, ce petit port de pêche a opté désormais pour la plaisance. Nous faisons un large détour pour éviter les cailloux de plus en plus nombreux qui laissent augurer de ce qui nous attend à la pointe de Penmarc'h.

Nous tombons tous les trois sous le charme de ce petit bourg, lui aussi à côté d'une ria donc les circonvolutions forment quasiment une lagune à marée basse. Ici comme aux Glénan et le long de toute la côte sud du Finistère, le sable est fin, très blanc et l'eau cristalline. Ce petit port accueille seulement une trentaine de bateaux, tous visiteurs semble-t-il. Une capitainerie et des sanitaires installés dans des Algeco apportent tout le service nécessaire, toutes ces installations étant bien entendu entièrement démontées les mois d'hiver. L'un des deux capitaines du port (ils se relaient car la capitainerie est ouverte de 8h à 20h 7j/7) est un étudiant en géologie de Rennes, jeunot mais parfaitement efficace.

 

DSCF6359w

 

Le fond du port, le long du quai.DSCF6361w

 

De l'autre côté du terre-plein, la plage.DSCF6372w

DSCF6378w

 

Malheureusement, alors que nous nous baladons sur le quai d'en face, François repère un voilier hésitant, sans pare-battages- qui semble chercher une place. François n'a le temps que de l'interpeler, mais trop tard, ce navigateur du dimanche manque sa manoeuvre et cogne notre Kalinka sur tribord.

Inspection de la coque au retour, une belle rayure de plus...DSCF6379w

DSCF6381w

 

La côte est ornée de rochers erodés qui nous rappellent notre tombeau d'Almanzor piriacais. Certaines maisons se sont construites dans ce paysage somptueux.DSCF6386w

DSCF6393w

 

A peine à 500 m du port à l'ouest, ue petite crique nous tend la main. Nous ne manquons pas l'occasion, Alix et moi, d'un bon bain.DSCF6398w

DSCF6405w

 

Le soir, un spectacle de danse bigoudenne a lieu sur le port. Il fait un temps magnifique, c'est top !DSCF6418w

DSCF6419w

DSCF6430w

DSCF6432w

 

Nous décidons le jour suivant de louer une voiture afin d'aller visiter Penmarc'h et son phare d'Eckmuhl.DSCF6440w

DSCF6441w

La Pointe de Penmarc'h à grande marée basse.DSCF6445w

 

L'église de Penmarc'h avec son petit cheval usé par le sel et le vent.DSCF6463w

DSCF6464w

Entre Le Guilvinec et Kerity Penmarc'h, une plage de plusieurs km orientée au sud, bordée d'une dune nous rappelant Pen Bron. Baignade pour nous trois (Alix, Loden et moi), et balade dans la dune.DSCF6468w

DSCF6477w

Spectacle du retour de pêche au Guilvinec où une (ou deux ?) centaine de bateaux se succèdent dans le chenal et au quai pour débarquer la pêche du jour. Nus sommes installés sur la terrasse de la criée.DSCF6486w

DSCF6488w

Beaucoup de langoustines en ce moment... D'ailleurs, le poisson n'est pas cher ici. Nous avons acheté à Lesconil une belle arignée + un beau foie de lotte + un gros maquereau espagnol pour trois personnes pour seulement quatre euros !

DSCF6498w

 

De retour à Lesconil, nous faisons la connaissance de l'équipage de Jennaden, un plan Joubert tout jaune. Anne (instit'), François et leurs deux filles,Mathilde et Juliette. Ils remontent leur bateau d'Arzal à Tréguier (Côtes d'Armor). En effet, François parti de France a mené leur Jennaden jusqu'à l'Ecosse, les îles Feroe puis l'Islande et enfin le Groënland, pour redescendre ensuite vers le Canada et Les Etats-Unis où sa famille l'a rejoint pour une dizaine de mois. Il a ensuite ramené le bateau par les Açores. 

Nous voici tous à bord de Kalinka pour un apéro+dîner.DSCF6501w

 

Dès le lendemain 9 heures, Alix fonce à l'école de voile où elle  a insisté pour être inscrite pour la journée en cours de perfectionnement d'Optimist. La mer est un peu formée et le cours du matin a lieu dans le port, sous nos yeux. François admire sa fille qui se débrouille plus que bien. L'après-midi, ils vont en mer où des vagues de 2 mètres (dixit Alix) rendent les manoeuvres plus compliquées. Son moniteur nous confiera le soir qu'elle assure à bloc. Nous sommes trop fiers...
DSCF6517w

 

Cela fait presque quinze jours que nous attendons une bonne météo pour conquérir l'ouest de la Bretagne et passer le raz de Sein dans de bonnes conditions (surtout pour Alix que nous ne voulons pas dégoûter), mais ce n'est pas gagné... même si Alix entonne souvent le refrain "allez, on n'est pas des mauviettes !"

Posté par voilierkalinka à 21:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 juillet 2017

En attendant le sud

La semaine suivante, nous naviguons de ports en ports en attendant que le vent quitte le secteur nord, qui nous complique la remontée et le passage du raz de Sein. Première escale, Loctudy, une marina très agréable avec de nombreuses balades à pied et l'Ile Tudy juste en face, sur l'autre rive de la ria. Mais avant tout, escale chez le coiffeur pour le capitaine et son moussaillon.

DSCF6120w

DSCF6124w

Après-midi à L'Ile Tudy en prenant la petite navette garée juste en face de nous sur le même ponton. La mer est basse et nous trouvons un petit endroit en bout de plage pour flâner et laisser Loden se défouler un peu.

DSCF6126w

DSCF6127w

 D'après Alix, il s'agit d'un bébé homard... 

DSCF6135w

DSCF6138w

DSCF6153w

Loctudy vu de l'Ile Tudy

DSCF6162w

DSCF6163w

DSCF6171w

 Loctudy est décidément une escale bien agréable. On peut aussi emprunter des vélos à la capitainerie pour aller au marché, à la boulang' ou au supermarché. Grâce à notre passeport escales lié à notre place de port à Foleux, nous bénéficions de nuitées gratuites dans pratiquement tous les ports que nous visitons : depuis le départ, Belle-Ile, Loctudy, Sainte-Marine et bientôt Lesconil...

DSCF6180w

DSCF6182w

DSCF6185w

La météo ne nous permettant toujours pas de "monter", nous nous dirigeons vers Sainte-Marine que François et Alix ne connaissent pas. Le vieux port est adorable, la rivière de l'Odet apaisante et les activités variées. Cet aprèm', nous nous baladons jusqu'à la petite pointe à pied et louans un kayak pour deux durant une heure. Nous rendons visite à Kalinka. Loden n'en peut plus, il ne cesse de japper.

DSCF6187w

DSCF6195w

DSCF6202w

DSCF6199w

 François et Alix prennent la navette pour Bénodet et reviennent avec une canne à pêche munie d'un bas de ligne spécial éperlans. Cool pour l'apéro !

DSCF6222w

 Deux nuits plus tard, nous remontons l'Odet sous une pluie battante et passons la nuit loin de tout. Le lendemain matin, nous faisons notre rando habituelle. L'ambiance moite et végétale est quasi amazonienne... Loden est aux anges, il reviendra trempé comme une serpillère sale, beurk !

DSCF6241w

DSCF6253w

DSCF6254w

DSCF6274w

 Retour à Sainte-Marine avec un ciel qui se dégage peu à peu. Nous sommes de nouveau amarré au ponton visiteurs spécialement adapté pour accueillir les grands bateaux. Il est parfaitement situé à 50m du petit port. Les sanitaires et les poubelles sont 100m plus haut dans la forêt, l'idéal pour la petite balade du soir de Lolo.

DSCF6329w

DSCF6333w

DSCF6336w

Posté par voilierkalinka à 11:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]